top of page

Footballeur 14 ans - Douleur à la hanche antérieure droite

Consultation en kinésithérapie pour une rééducation d'une tendinopathie du droit fémoral

Avulsion épine iliaque antéro-inférieure


Prise en charge

Ce jeune patient consulte le kinésithérapeute avec une ordonnance de son médecin traitant pour une prise en charge d'une tendinopathie aigüe survenue quelques jours après son dernier match de foot. Le patient aurait senti une légère douleur après une frappe de ballon lors du match.


Le kinésithérapeute réalise son examen clinique et retrouve une douleur locale à la palpation sur le tendon proximal direct du droit fémoral en face de l'épine iliaque antéro-inférieure cotée 5/10 sur l'EVA, ainsi qu'une douleur à l'étirement cotée 4/10 sur l'EVA.

Le kinésithérapeute suit la prescription et met en place traitement léger comprenant la contraction concentrique des antagonistes au droit fémoral, de la proprioception et de l'éducation thérapeutique.


Le patient revient en consultation 3 jours plus tard et décrit aucune amélioration de la douleur et une persistance de la douleur lors des exercices.

Face à ce manque d'évolution le kinésithérapeute décide de réaliser une échographie du tendon proximal du droit fémoral.


Examen échographique


Position du patient

Décubitus dorsal, jambes tendues


Position de la sonde

Repérage en transversal de l'épine iliaque antéro-inférieure et du tendon direct du droit fémoral.


Imagerie obtenue en longitudinal






Interprétation de l'image

Le tendon direct du droit fémoral est d'aspect normal.

Aucune lésion du tissus musculaire n'est décelé.


On retrouve une irrégularité corticale de l'épine iliaque antéro-inférieure sans déplacement de celle-ci à la contraction du quadriceps.


Conclusion

L'âge du patient, le mécanisme lésionnel ainsi que l'image échographique font conclure à une avulsion de l'épine iliaque antéro-inférieure sans lésion des tissus musculo-tendineux.


Changement de la prise en charge

Le patient a été adressé au médecin prescripteur avec un compte-rendu d'échographie et le bilan-diagnostic kinésithérapique.

Après une consultation chez un spécialiste la rééducation de la hanche droite a repris 5 semaines plus tard.



Quel est l'apport de l'échographie en kinésithérapie ?

Comme illustré par ce cas clinique, l'échographie a permis sécuriser le traitement et de prévenir une dégradation de la lésion.

La prise en charge a pu être améliorée et ceci en objectivant le bilan-diagnostic kinésithérapique (BDK) à l'aide de l'échographie.

S'il reste un doute quant au cadre légal de l'échographie réalisée par un kinésithérapeute nous vous invitons à consulter notre article à ce sujet.



 


Une formation en échographie clinique vous intéresse ?


Pour démarrer votre aventure en échographie, rejoignez une de nos formations en Échographie musculo-squelettique.





Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page